Journal de Santiago de Cuba, décembre 2019

L’année se termine en beauté à Santiago de Cuba. Plein de sujets à traiter, mais les connexions sont toujours aussi lentes… Je vous propose donc ce petit journal en images, à compléter par la suite.

Toits de Santiago de Cuba au petit matin. Hello world !

Quittant la contemplation de toits de la ville dans la lumière matinale, on se dirige vers le quartier Los Desamparados, du côté de Tivoli.

Entrée du reparto Los Desamparados, Santiago de Cuba décembre 2019.
Rencontre dans les rues de Tivoli, Santiago de Cuba
Coq de combat (gallo de pelea), Santiago de Cuba décembre 2019.

Quelques brèves rencontres plus loin, Nuestra Señora de los Desamparados est en vue… et offre une vue magnifique sur la bahia.

Arrivée à Nuestra Señora de los Desamparados, Santiago de Cuba décembre 2019
Vue depuis Nuestra Señora de los Desamparados, Santiago de Cuba décembre 2019

Depuis cette hauteur, on peut rejoindre la Alameda en se laissant glisser dans la pente raide.

Marché de rue, reparto Barracones, Santiago de Cuba décembre 2019.
Empresa révolutionnaire, Santiago de Cuba décembre 2019
Le voici enfin : le magasin de gros où se fournir en biens de consommation pour les paladares, casas particulares, etc.

On traversera Barracones, ancien quartier de prostitution. Aujourd’hui on peut surtout y observer toutes sortes de commerces, de l’éternel marché de rue à l’entrepôt de gros (où se fournissent professionnels et particuliers), en passant par l’entreprise d’Etat avec ses employés désœuvrés.

Los Cangrejitos, un quartier de pêcheurs au bord d’une baie polluée, Santiago de Cuba décembre 2019.
Le patron pêcheur et ses assistants en pleine réparation, Los Cangrejitos, Santiago de Cuba, décembre 2019
Beisbol, Los Cangrejitos, Santiago de Cuba décembre 2019

Los Cangrejitos est un quartier de pêcheurs où une tentative de réhabilitation est restée prise dans les filets de la bureaucratie. De filets, les pêcheurs n’ont point, du coup ils tuent le temps en bricolant leurs embarcations, tandis que leurs enfants jouent au beisbol dans la rue.

Bahia, Santiago de Cuba décembre 2019
El Diablo Rojo, Santiago de Cuba décembre 2019.

Un dernier regard à la baie et on remontera vers le centre ville par La Trocha, non sans s’interroger sur cette étrange œuvre d’art qui trône sur le terre-plein central.

Renseignements pris, El Diablo Rojo était un ancien sportif de haut niveau qui s’était construit un personnage martial avec uniforme et casquette rouge. Tous les jours, il réglait la circulation à la sortie de l’école et avait fini par devenir un personnage très populaire du quartier…

À bientôt pour la suite de ce journal santiaguero !

Photo à la Une : Feliz Navidad, calle Enramadas, Santiago de Cuba décembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *