D comme Deporte

Depuis 1959, el deporte proclamé « droit du peuple », est enseigné tous les jours à l’école, où l’on repère les jeunes doués pour les orienter vers des escuelas vocacionales (l’équivalent de nos sections sport études). Très logiquement la pratique professionnelle avait disparu en 1962.

Ceci, combiné à l’excellence de l’enseignement, explique sans doute la quantité de sportifs cubains évoluant dans les équipes pro en Amérique du Nord ou ailleurs. Pour pallier l’exil des performances, le gouvernement réintroduit peu à peu une dose de professionnalisme dans certains sports, dont la boxe et la lucha.

Championnats scolaires de lucha à Ciego de Avila, juillet 2018.

Katherine Videaux (Cuba) et Braxton Stone (Canada), photo Ricardo López Hevia, droits réservés

Mais revenons à notre espace public : Le sport le plus populaire (culture commune avec les USA) est le beisbol, également appelé pelota. Pas loin derrière arrivent foot, basket, boxe et athlétisme.

Et manifestement les messieurs pratiquent la muscu ! Pas besoin d’écumer les gymnases pour s’en rendre compte : le sport est pratiqué dans la rue ou fenêtres grandes ouvertes.

Enregistrer

Avis aux sportives et sportifs : parmi les événements internationaux, le Maratón de La Habana a lieu tous les ans le 3e week-end de novembre. On y vient du monde entier !


Photo à la Une : Juillet 2018, carrera Nelson Mandela, sur le Malecón de La Havane. Une des nombreuses manifestations de sport de masse qui ont lieu à Cuba.


Suite de l’abécédaire de l’espace public ici :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *