Cangrejo à la Ford, Playa Larga 2013

À table ! la recette du cangrejo « à la Ford »

Munis de votre panoplie palmes-masque-tuba vous aurez pêché un beau crabe Santoya, jeté le coffre et conservé les pinces et pattes les plus charnues.

Cangrejo à la Ford, crabe Santoya
Cangrejo à la Ford, crabe Santoya

Préparatifs

Vous brisez celles-ci à l’aide d’une pierre et les jetez dans une marmite. Vous préparez un feu avec le petit bois qui traîne par là et faites suer votre crabe avec un peu d’huile en touillant avec deux branchettes. Ajoutez 2 tomates concassées et couvrez.

Pendant que ça mijote vous observez les merveilles de la nature autour de vous : animaux, végétaux et minéraux, tout est sublime et le fumet qui s’échappe de la marmite participe de votre émerveillement.

À table !

C’est là que la Ford entre en scène : d’un geste théâtral sortez le congri conservé au chaud près du moteur (dans un thermos chinois) et servez sur le capot, avec quelques crudités rincées dans la mer et épluchées sommairement à l’aide d’un tesson de bouteille.

Cangrejo à la Ford, surprise : le congri
Cangrejo à la Ford, surprise : le congri

Deux feuilles d’uva caleta (Coccoloba uvifera) et des baguettes improvisées font un excellent service de table. ¡ Buen provecho !

Cangrejo à la Ford, bon appétit
Cangrejo à la Ford, bon appétit

Nourritures terrestres

Ben oui c’était très bon ! Et si je ne parle pas beaucoup de nourritures terrestres dans serendipia-cc c’est qu’il existe déjà tellement de sites qui le font… D’ailleurs je ne trouve pas que Cuba soit une destination particulièrement gastronomique, sauf exception digne d’être mentionnée. Et ce crabe cuit sur la plage en fait partie !


Avec la participation de Mayito, Ernesto et Julie dans les rôles du pêcheur, du chauffeur et de la gastronome.

Pour la petite histoire, Mayito tient une casa particular à Playa Larga, qui depuis notre passage s’est presque transformée en hôtel *** , il a même un site internet trilingue et propose toujours des sorties en mer et du snorkeling. Le crabe, c’est lui qui l’a pêché bien sûr.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *