Cubain.es, designers et citoyen.nes du monde

La Bienal Iberoamericana de Diseño ouvre ses portes très bientôt à Matadero Madrid. Cubains et cubaines y sont bien représentés, dans les catégories design industriel, graphisme et design d’intérieur. C’est l’occasion de faire le point sur le rayonnement international de ces professionnels cubains !

Commençons par l’objet le plus banal, le plus courant : le chapeau de paille du guajiro cubain. Vous allez me dire : poser un chapeau sur une lampe pour tamiser la lumière, c’est à la portée de tout un chacun.

Chapeau sur le tabouret

Mais Carlos Perez Zamora et Carylin de la Vega, créateurs du bien nommé Studio Guajiro, prolongent ce geste avec brio dans une suite de mobilier qui combine tradition artisanale et conception contemporaine.


Carlos Perez Zamora se définit lui-même comme « un designer et illustrateur cubano-américain qui vit à Saint Louis avec son cœur à La Havane ».
Carylin de la Vega s’est spécialisée en design d’objet à l’ISDI (Instituto Superior de Design) de La Havane.


Table basse, canapé, lampadaire et tabouret : de belles réussites, quand on sait que les pièces sont réalisées par les artisans du Malecon sin Agua, un coin plutôt ingrat de la capitale cubaine. Bonus : voyez ci-dessous comment la liane de guaniguigui est transformée en meubles design !

Encres et alcools

Parmi les finalistes des catégories publications, communication visuelle, affiches, on retrouve le collectif Nocturnal (Giselle Monzon, Edel Rodriguez – Mola, Nelson Ponce, Michelle Miyares Hollands) avec leurs travaux pour Havana Club et l’affiche du documentaire Cuba in a Bottle¹. Santé !

Moins alcoolisé, on y trouve aussi le livre El cartel de la revolución aux éditions Polymita. Ce dernier se concentre sur la période 1959 – 1989 et présente des affiches choisies par Pepe Menéndez et Damián Viñuelas, considérés comme les plus grands collectionneurs du moment.

Images ravissantes, mais qui donnent un peu l’impression que l’imagerie de la Revolución continuera éternellement d’irriguer l’imaginaire cubain…

Prix du public

Affiche du film « Club de Jazz », Esteban Insausti 2018.

Le grand prix Serendipia (que je viens de créer à l’instant) va à l’affiche de Club de Jazz, dernier opus d’Esteban Insausti qui sort ces jours-ci sur les écrans de la calle 23. Impossible de trouver le nom de l’auteur de cette affiche – qui cristallise une cubanité entre nostalgie et horizon d’attente – mais les recherches continuent. À suivre !


Sources : Bienal Iberoamericana de Diseño. Voir également Guajiro, la collection de mobilier artisanal signée Carlos Perez Zamora et Carylin de la Vega, un article de Sandy Rubio sur le site Blog Esprit Design.

¹ Cuba in a Bottle, 2018, documentaire réalisé par Ben Holman et Charlie Inman, produit par Beija Films.

Photo à la Une : Design made in Cuba, la suite de mobilier Guajiro, par Studio Guajiro, 2018. Photo droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *