Galleria Continua déboule à La Havane !

San Gimignano, Pékin, Les Moulins et aujourd’hui La Havane : La fine équipe de Galleria Continua (la galerie pas comme les autres) inaugure l’Espacio Arte Continua dans l’ancien cinéma Aguila de Oro¹ !

Dans ce quartier chinois ultra central, pauvre, ingrat, si loin des galeries qui se prélassent dans d’anciennes demeures huppées du Vedado, ça  fait l’effet d’une bombe !

Arte Continua, nouvel espace de Galleria Continua à La Havane. Photo droits réservés.

D’autant que c’est la première fois qu’une galerie internationale indépendante prend pied sur l’Île, avec la bénédiction du Consejo Nacional de Artes Plásticas, du Fondo Cubano de Bienes Culturales et du ministère lui-même, lesquels étaient les uniques – et très actifs opérateurs culturels il y a peu.

Ouverture en fanfare le 27 novembre avec 6 des artistes cubains les plus en vue, et dès le lendemain Galleria Continua sera également présente au Centro de Arte Contemporaneo Wifredo Lam pour fêter ses 25 ans et exposer 15 artistes internationaux.

Mais revenons au Barrio Chino : l’exposition d’ouverture a pour titre Anclados en el Territorio ce qui laisse entendre qu’il ne s’agit pas d’une boutique éphémère surfant sur la cote astronomique de certains plasticiens cubains, mais bien d’un projet au long cours.

Carlos Garaicoa et José Yaque étaient déjà dans le catalogue de la galerie, Alejandro Campins est exposé en ce moment sur le site des Moulins et Susana Pilar Delahante Matienzo, Elizabet Cerviño, Reynier Leyva Novo sont invités pour la première fois mais sont déjà bien connus du réseau international.

En complète adéquation avec le titre de cette première exposition, Garaicoa présente  El Año de la Rata (2008), un documentaire tourné dans ce quartier, métaphore d’un échec de politique publique évident. La parole est (pour une fois) aux quelques chinois qui l’habitent encore. La thématique de l’immigration chinoise à Cuba parcourt d’ailleurs l’expo.

Quant aux motivations de la galerie pour s’installer ici et maintenant, elles sont clairement expliquées par Lorenzo Fiaschi, co-directeur, dans une interview à Cuban Art News dont voici une traduction sommaire :
Cuba possède une situation géopolitique unique : située entre les Amériques du Nord et du Sud, l’île est un laboratoire où s’ouvrent différents chemins vers le changement social, un exemple de résistance et de défense de l’identité. N’oublions pas que Cuba est une nation d’un grand raffinement culturel, la nation qui a été capable de créer la troisième biennale d’art après Venise et São Paulo !
Sur ces belles paroles je lance un appel solennel : si vous êtes dans le coin merci de nous ramener des photos de cet événement !

La Havane, ciné Aguila de Oro, photo droits réservés
La Havane, ciné Aguila de Oro, photo droits réservés

¹ Un bâtiment qui présente une étrange façade style paquebot agrémentée d’éléments traditionnels chinois. Le tout – faut-il vraiment le préciser ? était dans un état de délabrement avancé lorsque la galerie a commencé à l’investir.

D’après l’article sur le site galleriacontinua : Exhibitions ‘Anclados en el Territorio’ – Alejandro Campins, Elizabet Cerviño, Susana Pilar Delahante Matienzo, Carlos Garaicoa, Reynier Leyva Novo, José Yaque  

Photo à la Une : La Havane, Arte Continua 2015. Photo droits réservés.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *