Emory Douglas au Festival del Cartel, La Havane 2016

Seattle & Téhéran s’affichent à La Havane !

Le Festival del Cartel débute ce 25 avril dans la capitale cubaine. Il accueille Seattle, Téhéran, New York… et il est dédié aux femmes graphistes, ce qui tombe très bien car elles sont nombreuses et talentueuses… et parce que l’auteur de ces lignes est féministe sur les bords donc ravie de cette visibilité. Sur le territoire de l’affichage public, les femmes sont souvent sujet voire objet. C’est très bien, mais voyons aussi ce qu’elles ont à dire en tant qu’auteur-es !

15 expositions et un colloque en 4 jours, affutez vos baskets : Un Grito de Mujer, anthologie des affiches cubaines et féminines depuis 1959 (C’est mon année de naissance. Je le précise au cas où quelqu’un lisant ces lignes ET cherchant une idée de cadeau d’anniversaire, soit amené à faire le lien entre les deux). The Seattle Havana Teheran Poster Show, une initiative dont je vous ai déjà parlé, voir l’article ici. La Obra de Emory Douglas et El pintor de los panteras negras ou comment retrouver les images de la lutte pour les droits civiques des afro américains des années 60 et 70. 4 X 3 : affiches sorties des réserves de 4 grands collectionneurs ou encore CACa en el taller, l’expo collective pas triste des membres du Club de Amigos del CArtel…

Tout ça se passe entre le Centro de Desarrollo de las Artes Visuales, le Museo Nacional de Bellas Artes, le Taller Portocarrero dans la Habana Vieja. Au Centro Hispanoamericano sur le Malecon ou encore à la Villa Manuela et à la Casa de las Americas dans le Vedado. Un peu plus loin à la Fabrica de Arte Cubano, mais bon ça vaut le déplacement et on en profite pour boire un verre sous les étoiles… Ou encore plus loin à Marianao : l’Academia San Alejandro, prestigieuse école habituellement fermée au public.

Pourquoi ce festival parmi tous ceux qui existent déjà vous direz-vous ? C’est qu’entre Cuba et les arts graphiques, depuis les étiquettes de cigares jusqu’aux affiches de propagande en passant par une politique culturelle volontariste, l’histoire est longue, belle et colorée. Pour en savoir un tout petit peu plus avant de vous lancer dans le marathon des expositions, voyez la page Graphisme & Design.

Avis : toutes les photos de l’événement seront les bienvenues ! N’hésitez pas à m’en envoyer pour parution dans cet article ou sur la page FB de serendipia. Bon festival !


Festival del Cartel : une initiative du Consejo Nacional de las Artes Plásticas (CNAP) et du Centro de Desarrollo de las Artes Visuales (CDAV), en colaboration avec la Unión de Escritores y Artistas de Cuba (UNEAC) et le Comité Prográfica Cubana.

Image à la Une : Emory Douglas au Festival del Cartel 2016. Droits réservés.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *