Renoma Quintana Rottenberg à la Fábrica

Avec toutes ces célébrités qui défilent à la Fábrica de Arte Cubano – Mick Jagger, Matthew Barney et même Michelle Obama¹, on serait presque blasés. Mais Maurice Renoma, lui on ne l’attendait pas.

D’abord parce qu’on l’avait sans doute un peu oublié. Ensuite parce que pour ma génération, Renoma c’est un parfum des 70′ très éloigné du Cuba du XXIe siècle… Ah les sublimes costards cintrés en velours prune de Nino Ferrer, les vestes rayées de Gainsbourg et les cols pelle à tarte de Mick Jagger ! Mick ? Ah ben voilà, la boucle (de ceinturon) est bouclée.

Sauf que le leader des Stones ne joue aucun rôle dans cette histoire d’amitié « au premier regard » entre trois hommes qui n’étaient pas forcément faits pour se rencontrer. Et que Maurice n’est pas resté embaumé dans le cachemire mais a continué à créer, plus discrètement il est vrai.

Il paraît que sa rencontre à La Havane avec Enrique Rottenberg est due au pur hasard. Ce dernier lui présente son pote le peintre Carlos Quintana et les voilà partis dans le projet de co-construire dans l’urgence une installation à la Fábrica, fief du photographe argentino-israélien adopté par la capitale cubaine.

Le résultat ? Une balade mi-nostalgique mi-déconnante dans ces espaces où s’entremêlent et parfois s’hybrident leurs trois univers. Le plus intéressant étant à mon avis les œuvres où les couleurs de Quintana sont jetées sur les images noir et blanc de Renoma.

Lequel au final, conserve son mystère, comme indiqué sur le joli coussin où vous serez autorisés à vous poser lors de votre visite. Vous avez jusqu’au 30 septembre !

Maurice « Mistery » Renoma : prenez place !

¹ Voir l’article de Cubadebate.

Maurice Renoma : couturier, designer et scénographe, il a bouleversé la mode et les codes vestimentaires masculins dans les années 60 et 70. Depuis 1990 son mode d’expression est plutôt l’image photographique, en forme de déclaration d’amour au présent.

Carlos Quintana : Havanais pur sucre, peintre autodidacte adepte des grands formats, ayant longtemps séjourné en Espagne, il participe aux biennales de La Havane et expose partout. Voir l’article Carlos Quintana qui contient une belle vidéo sur son travail.

Enrique Rottenberg : né en Argentine de parents européens, ayant grandi en Israël, il a touché à bien des métiers – dont la réalisation audiovisuelle – avec succès. Il s’est mis à la photo en arrivant à Cuba en 1993. Depuis ils ne se sont plus quittés.

Photo à la Une : Photo de Maurice Renoma et Las 12 sillas (2016) d’Enrique Rottenberg, dialoguant à la Fabrica de Arte Cubano, La Havane 2017.


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *