Bienal de La Habana

Entre la Idea y la Experiencia

À vivre absolument pour ceux qui auront la chance d’être sur place (pas moi hélas) entre le 22 mai et le 22 juin : la XIIe édition de la Biennale de La Havane ! Entre les multiples lieux d’expositions, les 42 pays représentés, les performances itinérantes, les projections et le théâtre permanent des rues de La Havane, il y a de quoi perdre la tête : Continuer la lecture de Bienal de La Habana

Nouveau Journal Des Voyages 1860, Cuba

« Si quelqu’un, venu du Nord, s’attend à trouver ici des chaînes, à voir le sang couler; si, muni de lettres pour les planteurs les plus riches, il se mêle à leur existence, écoute leurs anecdotes à table en déjeunant et en dînant avec des dames, il n’entendra parler d’aucune cruauté, d’aucune violence; il sera peut-être assez naïf pour croire qu’il a vu ce qui s’appelle l’esclavage (…) » Continuer la lecture de Nouveau Journal Des Voyages 1860, Cuba

¡ Votó !

Les cubains ont voté dimanche !

Plus de 8 millions d’électeurs sont invités à participer aux élections partielles pour élire 12 589 délégués aux assemblées municipales du pouvoir populaire. Depuis quelques semaines déjà une campagne encourage les citoyens à se rendre aux urnes, dans la mesure où l’abstention serait considérée comme un signe du mécontentement populaire… tiens ça me rappelle quelque chose.

Tirnidad, cartel electoral 2010
Tirnidad, cartel electoral 2010

Des élections qui paraîtraient quelque peu étranges sous nos latitudes : dans chaque circonscription ont lieu des réunions publiques au cours desquelles les candidats sont désignés. 2 au minimum, à la différence des élections pour les assemblées provinciales ou nationale qui fonctionnent selon le système du candidat unique. Les candidats ne font pas campagne eux-mêmes : ce sont les commissions qui rédigent leurs biographies et les affichent dans le quartier. Et le budget comm. n’est pas vraiment comparable à ceux des voisins du Nord (mais est-ce un mal ?)…

N° 7 Plaza (c'est précisément dans ce pâté de maison que je loge !) et N° 111 Arroyo Naranjo 2015
N° 7 Plaza (c’est précisément dans ce pâté de maison que je loge !) et N° 111 Arroyo Naranjo 2015

Cette année ça se corse : en effet contre toute attente, les citoyens de deux circonscriptions ont désigné des personnalités considérées comme non alignées. Et si Hildebrando Chaviano Montes (N° 7 de Plaza, La Habana) et Yuniel López O´Farrill (N° 111 de Arroyo Naranjo, La Habana) ont bien leurs bios affichées à la boulangerie, celles-ci, rédigées par les commissions, sont bien peu flatteuses, allant jusqu’à les qualifier de contre révolutionnaires…

Lundi 20 avril voici les résultats : plus de 7 millions de Cubains se sont déplacés pour voter soit 85% des électeurs (ça fait rêver). Hildebrando Chaviano a obtenu un score honorable mais insuffisant. Yuniel López n’a pas eu plus de succès. Mais ils sont contents d’avoir été soutenus par leurs voisins et d’avoir été entendus dans la presse étrangère et même à la télé cubaine ! Je vous aurais bien mis une petite vidéo de cette ouverture mais pour l’instant rien n’a encore filtré. À suivre !


 Source : 14ymedio mars et avril 2015

Enregistrer

Carlos Garaicoa – Politique et poétique de l’Espace – National Museum Oslo

Politique et poétique de l’Espace

Carlos Garaicoa est au Musée National d’Oslo jusqu’au 23 août. Un choix d’œuvres pour expérimenter la contradiction entre les beautés et les réalités des villes.

Page de l’expo sur le site du National Museum d’Oslo

Continuer la lecture de Carlos Garaicoa – Politique et poétique de l’Espace – National Museum Oslo

« CALL ME MAYBE », ou Miami vue par des étudiants cubains…

La vidéo se transmet de clé USB en clé USB à Cuba, et tout simplement sur youtube par chez nous. C’est le clip Call Me Maybe, tube de Carly Rae dans la version des Miami Dolphins Cheerleaders… parodiée par les très distingués étudiants en informatique de la CUJAE (Instituto Superior Politécnico) qui se sont bien marrés en montant le tout en split screen. Ça promet pour la suite…


 

Cuba ce n’est pas que la salsa, la playa et les T-shirts de Che Guevara. Serendipia propose un regard neuf sur la société cubaine et la création artistique contemporaine.