Nuits gay à Cuba : tongs ou talons aiguilles ?

Clandestins, les clubs  et discothèques gay ne le sont plus. Ils fleurissent même ! Il y en a pour tous les goûts, tous les budgets et ils sont ouverts à toutes et tous. Quelle que soit votre humeur ou votre orientation vous pouvez vous y pointer en tongs ou talons, en spectateurs ou acteurs de cette gaylife à la cubaine qui fut si longtemps réprimée. Seul hic, certains lieux abritent beaucoup de travailleurs sexuels selon certains témoignages…

Oui des témoignages, car mon expérience personnelle de la folle nuit cubaine se limite à une soirée de travestis à El Mejunje de Santa Clara… que je vous raconterai dans un autre article. Pour l’heure, voici une petite liste des lieux repérés de la capitale :

Humboldt 52 : people en vue

La Havane, entrée du club Humboldt 52, à deux pas de la Rampa, 2015
La Havane, entrée du club Humboldt 52, à deux pas de la Rampa, 2015

Soirées opéra, karaoké, travestis, actions de prévention SIDA. Une entrée très discrète dans la calle Humboldt à deux pas de la Rampa, Vedado.

Cabaret Las Vegas : plus d’espace

Cabaret Las Vegas à La Havane : la façade annonce la couleur.

À deux pas du  précédent, plus grand et un poil décati. Tous les soirs à partir de 22h : dance floor, humour et travestis. Calle Infanta au coin de 25, Vedado.

Proyecto Divino : reconnaissance institutionnelle

Accueilli le vendredi dans le Café Cantante du Teatro Nacional, c’est le point de ralliement des fans de Kazaky (les mecs en talons aiguilles) également hétérofriendy ! Notez que ce proyecto a tendance à changer de lieu d’accueil selon les saisons.

Proyecto Ibiza : comme son nom l’indique

Moins de 30 ans, hommes et femmes, hétéros bienvenus, une salle et un grand espace à l’air libre. Accueilli une fois par semaine dans le Círculo social José Antonio Echavarría, calle 12 y Calzada, Vedado.

Swing Party : la diversité

La Swing Party du Club Amanecer accueille parfois plus de dames que de messieurs. Calle 15 entre N et O (autrement dit tout près du Malecon), Vedado.

Ciné-club diferente au 23 y 12
Ciné-club diferente au 23 y 12

Cine Club Diferente

C’est pas un club, c’est un ciné ! Mais une fois par mois le ciné 23 y 12, qui héberge aussi la cinémathèque de Cuba, organise une projection gayfriendly suivie de débats animés.

Café Bar Madrigal

Plus chic voire un brin perché, une grande terrasse pour causer et une salle pour danser. Calle 17 entre 2 et 4, Vedado.

Bar Bohemio

Tenu par un couple d’ex danseurs de Danza Contemporanea de Cuba, ce bar restaurant est tout indiqué pour des soirées plus calmes. Calle 21 entre 12 et 14, Vedado.

El Bohemio, établissement gay friendly dans le Vedado.
El Bohemio, établissement gay friendly dans le Vedado.

Vous aurez compris que le Vedado est l’épicentre de la nuit, mais hors du quartier on trouve aussi :

Escaleras al Cielo

Un bar disco très gay les vendredi soir, avec Dj, pole dance et les modeux de la capitale en tenues encore plus sexy que le jour. Calle Zulueta (autrement nommée Agramonte) entre Gloria et Apodaca, Habana Vieja (pas la Habana Vieja retapée, celle qui s’étend entre la Estacion de Ferrocarriles et le Parque de la Fraternidad, nettement plus misérable).

Show de travestis, Cuba octobre 2015
Show de travestis, Cuba octobre 2015

Fashion Bar Habana

Dîner-spectacle avec show homoérotique, fréquenté par beaucoup de travestis, connu comme le loup blanc… Calle San Juan de Dios au coin d’Aguacate, Habana Vieja. Ne vous attendez pas à y être les seuls Européens…

Café Fortuna

Un décor créatif et décadent, plein de cafés ou de cocktails selon l’heure et une foule sentimentale et variée. 3e avenue, au coin de la 28e rue, Miramar.

Cuba ne se limite pas à sa capitale, mais les infos manquent souvent. Notez qu’une fois sur place, il n’y a qu’à demander. El Mejunje à Santa Clara (à la croisée de Chez Régine et du centre socio-culturel de quartier) est archi-connu, La Fontana à Ciego de Ávila est inratable et les recherches sont en cours pour le reste du territoire…


Photo à la Une : Fashion Bar Habana, photo © Visit Cuba, droits réservés.

Vous aimez les liens vers openstreetmap ? Cartographiez, c’est facile ! Et merci à celles et ceux qui comme moi enrichissent la carte de ce petit coin du monde.

Infos glanées ici et là, notamment dans un article de Luis Rondón Paz Trabajar para los Gays en Cuba da la cuenta dans Havana Times en español et un article de Conner Gory dans lahabana.com : The best gay-friendly places in Havana.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *