Mettre en scène à La Havane : Festival de Teatro 2015

El arte de la dirección escénica : c’est le fil rouge de la 16e édition du Festival de Théâtre de La Havane qui se déroulera du 22 au 31 octobre dans plusieurs lieux de la capitale.

La programmation filtre peu à peu : Glory Box de la Cie Finucane & Smith,  Australie, Los Ladrones par le Grupo de Teatro Cuer2, Pérou, Pinocho par Ultramarinos de Lucas, Espagne ou encore Big Love de Jef Awada, USA…

J’ai très envie de voir Ayer dejé de matarme gracias a ti Heiner Müller (Hier j’ai cessé de me tuer grâce à toi, Heiner Müller), un titre à la Rodrigo García mais c’est bien un texte de Rogelio Orizondo (auteur du génial Antigonon pour le Teatro El Público) monté par le Théâtre Konstanz, Allemagne.

Il y aura bien sûr des compagnies cubaines, des spectacles pour enfants, du théâtre de rue et des métissages avec la danse, plein de spectacles à La Havane mais aussi à Pinar del Río, Santa Cla­ra, Cienfuegos et Sancti Spíritus…

Info parue dans Granma ce 10 septembre : Inauguration le 22 octobre dans la salle Covarrubias du Teatro Nacional avec Charenton (oui oui, le nôtre) dirigé par Flora Lauten pour le Théâtre Buendia.

La Carpa Trompoloco, la salle Raquel Revuelta seront de la partie et le musical Rent qui a fait salle comble l’hiver dernier au Brecht, sera proposé à la Fabrica de Arte Cubano en version concert. Armement des toboggans !

Un peu d’histoire :

affiche 16e Festival de Teatro de La Habana
affiche 16e Festival de Teatro de La Habana

Fondé en 1980, biennal, sans concours ni remise de prix (une rareté à Cuba), international et piloté par le Consejo Nacional de las Artes Escénicas du Ministerio de Cultura, le festival a un directeur artistique en la personne de Carlos Celdran, directeur de Argos Teatro.

Pour cette édition 2015 il rendra hommage à Peter Brook – 90 ans cette année ! et honorera les 30 ans d’existence du Teatro Buendía, dirigé par Flora Lauten¹, figure tutélaire du théâtre contemporain cubain.

Le théâtre comme acte de résistance, de solidarité, dialogue interculturel, agora de la contemporanéité : c’est l’organisateur qui le dit ! Il nous annonce aussi que les conditions financières ne permettent pas de prendre en charge honoraires ou frais de transport des compagnies, mais qu’il s’occupe de tout une fois sur place.

Bien, j’ai hâte d’y être, et vous raconterai tout dès mon retour.


¹ Sa vie est un roman, du concours de miss Univers à l’Instituto Superior de Arte en passant par les montagnes de l’Escambray… à lire en espagnol sur la page que Ecured lui consacre.

Comité Organizador
Consejo Nacional Artes Escénicas
Calle 4 No. 257, entre 11 y 13
Vedado, 10 400 La Habana, Cuba

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *