Havana World Music : 5 ans et toutes ses dents !

Aussi incroyable que cela puisse paraître, à 8 semaines du début du festival on ne connaît pas encore le programme complet du Havana World Music. Mais ça viendra, tout doucement !

Un fonctionnement impensable en Europe, où les campagnes de communication débutent 6 mois avant (au minimum). Mais nous sommes à Cuba et l’organisation d’une telle fête relève de la performance.

Interactivo, capture d’écran du clip « Baila con mi rumba ».

Allez, quelques artistes sont déjà annoncés, et pas des moindres ! Mesdames et messieurs, faites du bruit pour Orishas (leur grand retour après 9 ans sans jouer sur leur île natale), Marinah (ex chanteuse de Ojos de Bruja), Gato Preto (du kuduro futuriste) et Interactivo, groupe cubain protéiforme mené par Roberto Carcassés.

Et encore : Swing Original Monks (musique fusion venue d’Équateur), La Banda Morisca (musique arabo-andalouse), le percussionniste Henry Cole et la chanteuse jazzy Haydée Milanés. J’oubliais Sintesis, groupe formé par la famille Alfonso, omniprésente sur le terrain culturel à Cuba.

Rien qu’à énumérer ces noms, on commence à entendre la clameur de la fête monter depuis les berges du Rio Almendares. Eh oui, car c’est dans cet hypertropical Parque Almendares que se déroulent les concerts. Une capacité plutôt modeste, mais un cadre magnifique, à quelques mètres du trafic de la calle 23.

Le Parque ALmendares vu du pont de la calle 23, La Havane 2017.

Et maintenant, au cas où vous vous demanderiez comment il est possible d’organiser cet événement, dans un pays où trouver une simple ampoule électrique prend plusieurs jours… voici une liste presque aussi longue que celle des groupes invités, celle des soutiens financiers et appuis en tous genres :

Black Tears (un rhum commercialisé en Allemagne), le Ministerio de Cultura, l’Instituto Cubano de la Música, le Centro Nacional de Música Popular, les hôtels Melia. Du côté de la diplomatie culturelle : le British Council et l’ambassade du Royaume Uni, l’Institut français et l’ambassade de France, l’irremplaçable ambassade de Norvège et l’AECID (agence espagnole pour la coopération internationale et le développement).

Gato Preto, capture d’écran du clip Tschuduku.

C’est pas fini : plusieurs agences de voyage apportent une aide logistique, ainsi que la grande entreprise nationale de boissons en tous genres. Ça fait beaucoup de monde pour 3 jours de musique ? C’est qu’en 5 ans d’existence, la petite équipe de Havana World Music a su se faire une place sur le terrain de l’ouverture culturelle, qui comme chacun sait précède toujours les grandes manœuvres économiques…

Bon festival !


Havana World Music se déroulera du 22 au 24 mars 2018. Voyez le site havanaworldmusic pour le line up complet.

Revolución : vous pouvez même acheter vos pass en ligne !

Image à la Une : composition réalisée à partir d’une capture d’écran du clip d’Interactivo Baila con mi rumba. Dirección Patricia Santa Coloma, Edición Eric González Castro, Fotografía Javier Pérez Ávila, Equipo de Producciones Almendares.

Visuel du Havana World Music Festival 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *