Habana Cosplay

Habana Cosplay : juste un groupe de jeunes qui fabriquent leurs propres costumes pour incarner leurs personnages de fiction favoris… Ou un phénomène de société inattendu à Cuba ? L’attirance de toute une génération pour les comics et jeux vidéo y est pour quelque chose c’est sûr. Mais le phénomène Cosplay prend de l’ampleur :

La Madriguera ou Maxim Rock ne suffisent déjà plus pour réunir les centaines de curieux ou militants du Manga. Au vaste Ciné Riviera, un samedi par mois est consacré à la réunion des jeunes et très jeunes Otakus. Et les rues de la ville sont souvent prises d’assaut par ces manifestations pacifiques et colorées.

Compte tenu des difficultés à se procurer ne serait-ce qu’un T-shirt correct, la confection de costumes complexes est sans doute une gageure, mais c’est ainsi ! Patricia Machín, cheveux roses, look Manga et personnalité la plus en vue de Habana Cosplay le dit tout simplement :


« La culture Otaku et le Cosplay sont universels, alors pourquoi pas Cuba ? Ici aussi on le fait et on le fait bien. »


Le mouvement serait parti de groupes intéressés par la culture japonaise, à laquelle ils ont un petit accès via de nombreux sites spécialisés. Aujourd’hui, les Cosplayers cubains sont invités un peu partout à chaque fois qu’il est question de bandes dessinées et jeux vidéo. Ils organisent des ateliers d’initiation, des Maid Cafés, des karaokés et autres Fiestas Cosplay… tout un univers !

L’autre mystère, c’est comment ils communiquent et se regroupent, dans un pays où le concept d’association indépendante n’existe pas… Même si l’Ambassade du Japon, la Vitrina de Valonia et la chaire de culture japonaise de l’Université les soutiennent un peu, on salue leur détermination.

Et, comment pourrait-il en être autrement ? Ils ont leur page  FB Habana Cosplay pour les actualités !


Voir le blog de Maria Ivon : habanacosplay qui propose même des tutoriels pour se fabriquer un petit tablier ou un chapeau.

Photo à la Une : Habana Cosplay, photo parue dans El Toque Cuba, droits réservés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *