Esto es lo que hay, chronique d’une poésie cubaine

Aldo fait le récit d’une nuit au commissariat, où les flics se font tous photographier avec lui…

C’est le début du film de Léa Rinaldi : Esto es lo que hay, chronique d’une poésie cubaine. Aldo c’est bien sûr le chanteur du groupe de rap Los Aldeanos. La documentariste s’est immergée pendant 6 ans dans la aldea – le village reconstruit de ces musiciens poètes, dont les rapports avec le pouvoir sont plus que conflictuels.

Documentaire de Léa Rinaldi avec Aldo Baquero Rodriguez « El Aldeano », El B, Silvito Liam Rodriguez « Silvito El Libre ». Produit par Aléa Films/Distribué par JHR films, sortie en France le 2 septembre.

N’ayant pas encore vu le film, je laisse les quelques images ci-dessus chanter d’elles-mêmes. Si vous habitez Montreuil, Créteil, Paris, Lille, Orléans, Strasbourg ou Tours vous pouvez le voir dès maintenant.

Nous autres on attend la sortie DVD en se repassant Amor en version sous titrée, ce qui nous fait une leçon d’espagnol bien trempé¹ pour le même prix !

Voir tous les articles avec le mot clé cinéma.


Image à la Une : concert de Los Aldeanos à Sevilla, 2010.  Photo de Oriana Eliçabe, licence creative commons.

¹ « Se metan el dedo donde el sol no les da » par exemple, je ne connaissais pas…

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *