Elles déchirent

Grethell Rasúa, Yaima Carrazana. Vues en janvier au Museo Nacional de Bellas Artes de La Havane, dans l’exposition temporaire Variaciones contempladas en silencio, aux côtés de Glenda León, Susana Pilar Delahante et Analía Amaya.

Salive, muqueuses, travail sur la durée (De la permanencia y otras necesidades, video instalacion 2014) pour l’une. Vernis à ongles, références à l’art savant et aux tutoriels qui fleurissent sur youtube (Jasper Johns nail polish tutorial N°2, vidéo 2012) pour la seconde…

Elles sont certes femmes, cubaines, jeunes mais surtout très puissantes. Elles sont toutes deux à la Biennale de Venise !

Interview de Grethell Rasua en anglais au sujet de son œuvre

Voir aussi la page Arts visuels.


 

Photos : autorisations en cours.

2 réflexions sur « Elles déchirent »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *