El hombre nuevo : modes capillaires

El hombre nuevo… en cette fin 2017, qu’est-il devenu ? Qu’a-t-il en tête ? Panorama express de ces cubains d’aujourd’hui à travers les modes capillaires qui, à La Havane, se font et se défont plus vite qu’un chignon.

Tout d’abord sachez que la coupe tiburon se voit de moins en moins, tandis que les palmiers se dressent toujours plus nombreux. La casquette à logo se maintient bien tandis que le bandana réapparaît. Enfin, les emos que l’on croise avenida Presidentes ont toujours leur mèche gominée sur l’œil. Et la barbe ? Ah, la barbe… on en voit peu. Quoique…

Lazaro et sa barbe überbranchée. Calle Rayo, Centro Habana.
Un jeune homme et sa coupe Tiburon, parque El Curita, La Havane.
Un jeune homme « emo » doux comme un agneau et son serpent apprivoisé. La mèche noire gominée est le signe de ralliement de sa bande.
Le voisin de Linea, ancien marin, ancien sportif, nouvelle casquette.
Un bandana bien accessoirisé fait toujours son petit effet.
Et voici la coupe la plus élaborée, réalisée par un virtuose de Centro Habana.

Photo à la Une : Un jeune homme et sa coiffure palmier réalisée à partir de dread locks sur cheveux raides. Une motivation certaine !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *