Eclipse, affiche de la pièce de théâtre de Jazz Vila à La Havane, mars 2016.

Eclipse : théâtre 2.0 à La Havane

Jazz : joli prénom pour un acteur. Surtout quand on se promet de faire swinguer le théâtre. Jazz Vilá, repéré à la télé et au cinéma plutôt dans le registre comique, croit au rapprochement de l’esthétique télévisuelle et de l’Art avec un grand A, dans l’objectif d’intéresser la jeune génération aux classiques du théâtre.

Son Eclipse – une adaptation de Mademoiselle Julie de Strindberg mâtinée de reality show – est soutenue par des dispositifs interactifs : quizz culturel à l’entrée de la salle, vote du public pour le dénouement de l’intrigue… et clin d’œil aux téléspectateurs : le metteur en scène y est présent avec son personnage récurrent, La China.

Jazz Vila dans son personnage de La China, du film Juan de los Muertos. Photo droits réservés.
Jazz Vila dans son personnage de La China, du film Juan de los Muertos. Photo droits réservés.

La production vise clairement le show business : clip de promo, financement participatif, entreprises sponsors et, incroyable, une énorme affiche placée à un carrefour stratégique. Dans un pays où il n’existe ni Pariscope ni Télérama ni colonnes Morris pour se tenir au courant de l’actualité culturelle¹, c’est bien vu !

Si j’étais sur place j’irais voir en effet. C’est parti pour une série de 24 représentations dans la Sala Adolfo Llaurado de la Casona de Linea, habituée à des propositions plus arty que commerciales, mais pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

Dernière minute : Eclipse revient tous les jeudis de juin, au Centre Hispanoaméricano de Cultura.


¹ Soyons justes, il y a l’excellent portail La Papeleta, mais son audience est relative car tout le monde n’est pas connecté…

Voir l’article Jazz Vilá cambia las reglas del teatro cubano con ‘Eclipse’ | Diario de Cuba

Voir également le profil FB de Jazz Vilá

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *