Désirs de sucre à La Havane

5 fruits et légumes par jour : à Cuba ce n’est pas un problème. Mais une fois ce rituel accompli, on prendrait bien un petit dessert… Bonne nouvelle, la gamme s’est considérablement élargie dernièrement :

Ma promenade gourmande commence au croisement de Infanta et San Lázaro, là où Centro Habana cède la place au Vedado. Sur ce carrefour maintes fois photographié trône désormais El Biky, restaurant-salon de thé et pâtisserie. La cooperativa no agropecuaria (un nouveau statut pour la petite entreprise à Cuba) est ouverte tous les jours jusqu’à minuit et on y vient de loin.

Pas sûr cependant que les étudiants de la Universidad voisine puissent y déguster leur quatre-heures quotidien car les prix, s’ils sont très raisonnables pour les touristes, restent hors d’atteinte pour la plupart des Cubains. Perso, j’y ai dégusté une part de « torta piña colada », goûteuse mais proche dans sa consistance des frangipanes de mon adolescence affamée.

Tamy’s Cakes, nouveau plaisir sucré dans le Vedado.

De l’autre côté de la Rampa, voici Tamy’s Cakes, une pâtisserie installée dans une jolie maison coloniale. Le choix est grand, les portions sérieuses et les habitants du quartier en sont fous. Ah la mousse de chocolate !

Maintenant direction La Habana Vieja où, parmi la multitude de nouveaux commerces, je vais tester LE glacier dont tout le monde parle. Helad’Oro est tenu par un couple franco-cubain, ce qui n’est pas un détail. Au cas où vous seriez tentés par l’aventure d’ouvrir un commerce à Cuba, jetez d’abord un œil à l’interview de Françoise, à qui nous devons ces excellentes glaces :

Pour moi ce fut une exquise coupe mamey & guayaba en regardant tomber la pluie dans la calle Aguiar. L’averse m’a laissé le temps de constater que les Cubains fréquentent la boutique tout autant que les visiteurs.

N’allez pas croire qu’il n’y en ait que pour le centre ville : le site spécialisé Alamesa recense une douzaine de nouvelles pâtisseries dans la capitale, souvent d’inspiration française (petits choux, cruasán) ou Anglo-Saxonne, avec de jolis cupcakes fluo.

Et il y a les petits établissements de quartier qui fleurissent à tous les coins de rue, telle cette cafeteria 12 y 21, tenue par une bande de jeunes. Inexplicablement, on y paie les pâtisseries en CUP et les glaces en CUC mais qu’importe, les deux sont délicieux. De quoi reléguer bien loin – pour ceux qui en ont les moyens – les boulangeries basiques et les vitrines présentant de moches sandwiches à longueur d’année…

Alors, fini le folklore des petits pains tous pareils et des gâteaux du dimanche tenus à bout de bras dans la rue ?

La boulangerie de Guanabacoa avec une nouvelle offre colorée et… des cartons à gâteaux.

Peut-être pas, mais notez sur l’image ci-dessus que la pâtissière de Guanabacoa a désormais à sa disposition de nombreux colorants alimentaires et… des boîtes à gâteaux. Bien heureusement, sa vitrine n’est toujours pas réfrigérée !


Appel : vos bonnes adresses sont les bienvenues ! N’hésitez pas à les laisser en commentaire. Et merci à Catherine qui m’a déjà fourni les siennes, à l’origine de cet article.

El Biky : calle Infanta 412, entre San Lázaro y Concordia, Centro Habana. À deux pas de la vie nocturne de la Rampa.

Tamy’s Cakes : calle 19 entre L et M, Vedado. Dans l’ombre du Focsa et tout près du marché 19 y K (pour les 5 fruits et légumes, souvenez-vous).

Helad’Oro : Calle Aguiar 206, entre Empedrado et Tejadillo, Habana Vieja. Pour vous rafraîchir après un tatouage à La Marca.

Cafeteria 12 y 21 : comme son nom l’indique, au coin des calles 12 et 21, Vedado. Cette partie du Vedado s’appelle El Carmelo et vous êtes à quelques pas de la Mecque du ciné cubain : le carrefour 23 et 12 !

Photo à la Une : la coupe mamey et guayaba de chez Helad’Oro.


Une réflexion sur « Désirs de sucre à La Havane »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *