musique

Musique à Cuba : vaste sujet qui ne se limite pas à la musica bailable non non. Il est vrai que la musique est partout, qu’on entend de la trova à tous les coins de rue, de la timba et du reggaeton dans tous les bars, mais en réalité on peut écouter absolument TOUTES les musiques à Cuba, souvent pour presque rien !

Il existe une infinité de sites pour se renseigner sur l’actualité des musiques à danser et une fois sur place, on peut se livrer au hasard (car on a parfois de divines surprises musicales simplement en entrant dans un bar pour prendre un café) ou choisir les meilleurs concerts en consultant La Papeleta. LA PAPELETA j’insiste : en l’absence de périodiques qui vous fourniraient aimablement des infos fiables sur les concerts et spectacles, ce site reste la meilleure option. Vous pouvez télécharger l’appli avant de partir.

Mais voici, de B comme Baroque à W comme World, un petit tour des événements pour s’aérer les oreilles entre deux airs connus et pour rencontrer des cubain-es sur des terrains où peu de touristes seront présents :

Baroque : Les colons Européens ne se sont pas contentés d’exterminer les populations présentes sur l’Île, ils ont aussi apporté une culture musicale qui, via l’église, s’est bien implantée. Quelques siècles après, l’amour et la pratique de la musique baroque sont toujours bien vivants. Voyez notamment la page FB de l’excellent ensemble Ars Longa, qui se produit souvent dans Habana Vieja ou à l’étranger.

Classiques du XXe siècle : Ernesto Lecuona, vous connaissez ? Ce compositeur de zarzuelas est sans doute rarement joué en France mais ses airs trottent dans la tête de plusieurs générations de cubains. La musique classique cubaine, américaine et européenne est enseignée, jouée et écoutée à Cuba ! Un exemple : le festival de musique de chambre Leo Brouwer à La Havane, dans plusieurs salles dont l’énorme Teatro Karl Marx. Après 6 éditions il a changé de formule : en 2015 c’est Les Voix Humaines, festival international qui fait résonner la capitale pendant 10 jours. Pour vous tenir au courant des festivals et événements organisés par Leo Brouwer, voyez la page FB Oficina Leo Brouwer.

Électro : Après des débuts difficiles, l’électro a pris ses quartiers à Cuba. Dans toutes ses déclinaisons, de la capitale à Santiago de Cuba, vous trouverez tous les infos sur les nombreuses manifestations électro sur le site Coocuyo.

Hard : le BRUTAL Winter FEST (février) et BRUTAL Summer FEST (août). Plus qu’un festival, c’est une tournée dans plusieurs villes, une programmation internationale hardcore, punk, death metal, trash… Pas besoin d’en dire plus le site est très bien fait !

Jazz : le Festival Internacional Jazz Plaza régale les oreilles depuis 30 ans, dans plusieurs grands théâtres de La Havane. Si vous passez par là en décembre sachez que le programme est copieux ! Au delà de ce rendez-vous fort médiatisé auquel les Etats-Uniens sont très fidèles, une multitude de manifestations dans toute l’Île.

Metal : Festival Pinar Rock en mars, 3 jours de Metal à Pinar del Rio depuis 20 ans, un record de longévité ! Le festival n’a ni site ni page FB, il faut se reporter aux programmes locaux pour plus de précisions.


« No preguntas quiénes somos, mucho menos quiénes fuimos » Kumar, No Se Vuelve Atras


Rap : À l’origine dans le quartier d’Alamar, cité dortoir à l’est de La Havane, se tenait le Havana Hip Hop, International Rap Festival. Concerts, ateliers et forum où la parole circulait. Les mots racisme, Etat, émigration étaient prononcés. Aujourd’hui une multitude de groupes ont vu le jour, certains ont des soucis avec le pouvoir, beaucoup ont émigré mais le genre est toujours en effervescence ! On peut demander le programme à l’Agencia del Rap Cubano, aller sur le site de la fondation Havana Cultura (qui promeut une demi-douzaine de groupes de hip hop et rap) et espérer tomber sur un concert pendant son séjour ! Voyez les articles La Reina y la Real et Esto es lo que hay pour connaître mes groupe préférés.

Rock : considéré comme « langage de l’Ennemi » jusque dans les années 80, le rocanrol, dans toutes ses déclinaisons, a repris ses droits à Cuba. Le festival Patria Grande, « festival latino-américano de rock fusion » se tient tous les ans en novembre dans les grandes villes et comme son nom l’indique on peut y découvrir des groupes de toute l’Amérique Latine. Un petit souvenir de l’édition 2014 ?

Trova : Santiago de Cuba accueille le Festival Internacional de la Trova tous les ans en mars. La musique, plus que jamais, sort dans les rues et dans les quartiers périphériques en plus des lieux habituels : Casa de la Trova, Casa de la Música, Patio de los Abuelos, Sala Dolores… L’occasion de vérifier que le genre s’est complètement renouvelé depuis María Teresa Vera !

World : Havana World Music Festival : Cuba, France, Norvège, Maroc, la part belle aux femmes… Ce festival, initiative de Eme Alfonso, est bien soutenu par les ambassades et fondations européennes, et maintenant aussi par des sponsors commerciaux un brin envahissants dans la communication. Le tout dans le cadre super tropical du Parque Almendares de La Havane ou à la Fabrica de Arte Cubano !

En point d’orgue, je vous conseille de jeter un œil aux articles « musique » de ce site…


photo à la Une : joueur de corneta China et visiteur médusé, pendant le carnaval de Santiago de Cuba 2017.

Lien vers photo Teatro Karl Marx : Frederik Questier / licence
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike


 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 réflexions sur “ musique ”

  1. bonjour je reviens de Cuba, une semaine magique ! j’ai assisté le 3 ou 4 février à une répétition de musique dans la basilique San Francisco de la Havane : des violons deux violoncelles et une contrebasse, je suis restée sous le charme… j’aimerai savoir quelle était la pièce musicale qui était jouée ? peut être avez vous le programme du concert qui devait avoir lieu le samedi suivant? merci mille fois

  2. Bonjour !
    Je pense qu’il s’agit du festival de Música Antigua Esteban Salas qui se déroule à La Havane du 4 au 12 février. Vous avez de la chance ! J’ai fait un petit article sur ce site mais à ce moment-là le programme n’était pas encore paru (pas de Pariscope etc, c’est parfois difficile de trouver les infos). Je vais essayer de vous dégotter le programme. À bientôt !

  3. Trouvé : En Oratorio San Felipe Neri: 8 de febrero, 7:00 p.m.: «Cuartetos de cuerdas y folklore de Europa al Perú». Primera audición del Cuartetoop. 55 del compositor peruano Pedro Ximénez de Abrill (1786?-1856) estudiado y transcrito por José Manuel Izquierdo König (Chile) en el primer Cuaderno Ruspoli de Estudios musicales Euro-Latino-Americanos (LIM 2016), en colaboración con la II Itinerância Ruspoli de música barroca en la América Latina y con el Concurso Ruspoli de música barroca y estudios musicológicos realizados por la Associação Ruspoli de São Paulo do Brasil bajo la dirección artística de Giorgio Monari. Alejandro Vázquez Zaldivar, violín; Camila Martel Perez, violín; Anolan González Morejón, viola; Roberto M. de la Masa Morales, cello. (Cuba). Le programme complet du festival se trouve sur ce lien : http://habanacultural.ohc.cu/?p=23943

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *