cinéma

Aller au cinéma

C’est peu dire que les cubains sont cinéphiles : faute de voyager ils ont accès au monde entier à travers le cinéma. En effet sur la Rampa à La Havane, comme dans toutes les villes, on peut voir des blockbusters Etats-Uniens comme des films d’auteur iraniens ou portugais. Et plein de films français ! Bien que la concurrence de la télé et des DVD ait tendance à vider les salles ces derniers temps, une sortie au ciné reste une belle expérience à tenter pendant un séjour sur l’Île !

Le ticket est extrêmement bon marché – payable uniquement en CUP – et les séances assez agitées, avec portes qui claquent et voisins qui se lèvent pour aller acheter des palomitas… Par contre pour trouver les programmes c’est un peu moins facile que par chez nous. Et attention : au moment des sorties, les premières séances sont réservées aux étudiants et professionnels, mieux vaut se renseigner la veille au guichet avant de se placer dans la file d’attente…

Cet engouement ne date pas d’hier et pour retrouver les traces de cette très ancienne cinéphilie populaire je vous conseille l’excellent travail de Debora Bühlmann et Barbara Ramseier de Studio Basel qui ont réalisé en 2007 une étude sur les cinémas de La Havane : leur naissance, leur histoire et leur présent. Un « je me souviens » à la fois rigoureux et poétique qu’on parcourt avec nostalgie.

Salles obscures de La havane

La Havane, programme du ciné Yara 2015
La Havane, programme du ciné Yara 2015

Revenons au présent : Les programmes sont dans La Papeleta, affichés près du guichet ou parfois peints sur la façade. Préparez de la petite monnaie en CUP et bonne toile !

En partant du bas de la Rampa (cale 23)

Ciné La Rampa : en bas de… la Rampa. L’intérieur est beaucoup plus intéressant que la façade !
Ciné Yara : sur le carrefour inratable : Hôtel Habana Libre, magasin de disques, Coppelia et le Yara avec sa façade bombée et sa boutique de gravures et affiches dans le lobby.
Ciné Riviera : mon préféré avec son néon sur la façade bleue, à contempler depuis le resto d’en face, à la tombée du jour…
Ciné Chaplin : la très grande salle de projection de l’ICAIC, dont le hall est tapissé des murs au plafond d’affiches sublimes. Sur le côté gauche en entrant se trouve la petite Sala Charlot où les pépés du quartier se gavent de films noir & blanc des années 40 en commentant l’action. Un must.
Centro Cultural Cinematográfico Fresa y Chocolate : cafeteria, salle vidéo, un bon rhum entre deux averses et deux films, une boutique d’affiches de cinéma en fond de cour, des concerts et une vue imprenable sur la faune cinématographique.
Ciné 23 y 12 : le carrefour, célèbre pour de tout autres raisons, abrite cette salle kitsch à la bonne programmation. Elle est depuis peu le siège de la Cinemateca de Cuba.

La Havane, cinémathèque au ciné 23 y 12, 2015

Autres quartiers de la capitale

Le Multiciné Infanta est presque le seul en activité dans Centro Habana : un multiplexe à la cubaine. Sur le bulevar San Rafael se trouve le Cinecito, réouvert récemment.

Le Ciné Payret de Habana Vieja est le plus ancien de l’Île, actuellement en réfection il a connu une histoire tumultueuse qui mériterait un article plus détaillé.

Parmi les autres salles des quartiers périphériques, citons le Ciné Acapulco dans Alturas del Vedado (calle 26 entre 35 et 36), le Ciné Teatro Miramar sur la 5e Avenue et le Ciné Alameda dans le quartier populaire de Diez de Octubre (53 calle Santa Catalina).  Notez que certaines de ces salles ne projettent plus ni en 35 mm ni en DCP (le format numérique de nos salles hexagonales) mais en… DVD !

Ciné Alameda, esquina Santa Catalina y Párraga, municipio Diez de Octubre, 2016

Cinéphile impatient-e ? Voir tous les articles avec le mot clé cinéma et notamment Sara Gomez – J’irai à Santiago
Guillen Landrian égaré, retrouvé…
Cinéma : supplément au voyage à La Havane
Cinéma cubain : déboires à Manzanilllo


Partout dans l’Île

Santa Clara, ciné Camilo Cienfuegos (Camilo pour les intimes) 2015
Santa Clara, ciné Camilo Cienfuegos (Camilo pour les intimes) 2015

Cinémas, salles de projection vidéo, associations de cinéma sont présents d’Est en Ouest à Cuba. Le Capitolio (avenida Garzon) à Santiago de Cuba, le Ciné Jiba à Gibara, le Camilo Cienfuegos de Santa Clara… Sans oublier la ville de Camagüey où l’activité cinéma est particulièrement bouillonnante. Suivez la centrale calle Agramonte, surnommée la « Calle del Ciné » !

Santiago, Marilyn & ciné 2012
Camagüey, ciné Casablanca 2012

Des festivals

Ciné Jiba, salle principale et historique du Festival de Gibara.

Si vous avez la chance d’être à La Havane début décembre, ne manquez pas le Festival Internacional del Nuevo Ciné Latinoamericano. Encore plus sélect : le Festival Internacional de Ciné de Gibara, héritier du mythique Festival de Ciné Pobre. Il se déroule dans l’Oriente début juillet.

En revanche, pour voir des films cubains où la critique sociale se fait aigüe et dérangeante, visez plutôt les festivals de Toronto, San Sebastian ou Toulouse. À bientôt dans les salles obscures !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cuba ce n’est pas que la salsa, la playa et les T-shirts de Che Guevara. Serendipia propose un regard neuf sur la société cubaine et la création artistique contemporaine.