arts visuels

La scène de l’art contemporain est foisonnante à Cuba, nombre de photographes, plasticiens, performers sont invités dans les grands rendez-vous internationaux et ce ne sont pas les lieux d’exposition qui manquent, enfin surtout à La Havane !

Mais il y a aussi pas mal de « galeries » qui se contentent d’écouler leur production for export « Che ou Hemingway fumant le cigare devant une oldsmobile 52 avec une femme à poil ou un mec torse poil sur fond de coucher de soleil… » et quelques musées dont les collections et la muséographie n’ont pas été dépoussiérés depuis 1962…

Pour s’y retrouver et cibler ses visites, voici une petite sélection personnelle :

Musée

Enrique Caravia, mosaïque murale, hall du Museo Nacional de Bellas Artes, edificio de Arte Cubano
Enrique Caravia, mosaïque murale, hall du Museo Nacional de Bellas Artes, edificio de Arte Cubano

Museo Nacional de Bellas Artes, edificio de Arte Cubano

Pour commencer, l’immeuble est magnifique, frais et bien agencé, ce qui représente une vraie bouffée d’oxygène dans ce quartier de Centro Habana rongé par l’usure. En commençant la visite depuis le troisième étage on descend en pente douce en balayant l’art colonial (XVI-XIXe), le tournant du XXe siècle, l’Art Moderne (1927 – 1963) et, surprise, une belle collection d’art contemporain complétée par des expositions temporaires confiés aux plus pointus du moment.

Le patio abrite des manifestations ponctuelles (notamment le dimanche matin pour les enfants), une fraîche cafétéria et une petite boutique (rien à voir avec les boutiques de la Tate ou du Louvre, mais c’est quand même un des endroits les plus intéressants de La Havane pour les catalogues d’expo, revues d’art, affiches de cinéma et les inévitables rideaux de douches/sets de table/sous verres imprimés de portraits d’Amelia Peláez).

S’il ne devait y en avoir qu’un, ce serait lui !

Galeries et centres d’art

Galeria Habana, expo Palabras de Santiago Rodríguez Olazábal, 2015
Galeria Habana, expo Palabras de Santiago Rodríguez Olazábal, 2015

Galeria Habana la référence depuis 1962, a commencé avec Lam et Amelia Peláez et défend maintenant Adonis Flores, Los Carpinteros et de jeunes artistes. Ça a l’air fermé ? sonnez !
Galeria Servando les artistes émergents depuis 2003.
Galeria Villa Manuela (galerie de l’UNEAC, fondée en 2003) expose beaucoup de jeunes femmes (pas seulement, mais ça mérite d’être noté) dont Sandra Ramos et Mabel Poblet.
Bon à savoir : ces trois galeries se trouvent dans le Vedado, à quelques minutes de promenade les unes des autres !
Centro de Arte Contemporaneo Wifredo Lam entre deux Biennales il y a toujours une programmation internationale dans ce très beau lieu de La Habana Vieja (ça change des attrape-couillons du quartier) ouvert en 1983. C’est aussi un lieu ressource (bibliothèque, conférences…) pour les artistes cubains.
Centro de Desarollo de las Artes Visuales dédié à la promotion de l’art contemporain Cubain. Juste à côté du précédent.
Les galeries indépendantes (une hérésie il y a peu) fleurissent tous les jours à Cuba, un article leur sera bientôt consacré !

Cas à part : Arte Continua, la nouvelle antenne de Galleria Continua, propose la double originalité de se trouver dans le très populaire Barrio Chino et d’être la succursale d’une grande galerie internationale. Une première à Cuba !

Plus à l’ouest, à Miramar, la Galeria Artis 718 est à visiter également.

Lieux atypiques ou in-disciplinaires

Fabrica de Arte Cubano, selfies dans l'expo d'Enrique Rottenberg "Nadie sabe lo que puede un cuerpo" nochevieja 2014
Fabrica de Arte Cubano, selfies dans l’expo d’Enrique Rottenberg « Nadie sabe lo que puede un cuerpo » nochevieja 2014

Casa Victor Hugo Un petit bout de France à Cuba et des expos temporaires dans l’escalier.
Casa de las Americas fondée en 1959 par Haydée Santamaria, cette cathédrale laïque promeut la culture de toutes les Amériques. Expos, librairie, colloques… mais pas évident de se procurer le programme et les horaires (expérience personnelle).
Embajada de Noruega des soirées cinéma sous les étoiles et des expos d’art contemporain. La glace n’est pas loin, c’est à deux pas de Coppelia !
Fabrica de Arte Cubano visite obligatoire ! voir la page Habana ¿ Es el nuevo Berlin ?
Factoria Habana Volumes impressionnants, art, design, services aux artistes pour les expositions internationales…
Fundación Ludwig de Cuba La Peter and Irene Ludwig Foundation tient galerie tout en haut de cet immeuble du Vedado. Il paraît que la vue est magnifique (pas visité personnellement).
Museo Organico Romerillo initiative de l’artiste Kcho (voir l’article Wifi gratis, aqui no se rinde nadie), un centre d’art et de projets communautaires, près de l’Instituto Superior de Arte et loin de tout le reste.
Instituto Superior de Arte Cette université mériterait un livre à elle seule… et participe à de grands événements tels que la Biennale de la Havane. Infos sur la page facebook.
LASA (Laboratorio Artístico de San Agustín) initiative d’artistes dans un quartier éloigné des restos à touristes, organise même une Nuit Blanche !
Pabellon Cuba on passe et repasse devant cent fois, avant de s’apercevoir que cette casquette de béton noyée dans la verdure abrite foire du livre, expos d’art contemporain et autres manifestations culturelles.
Enfin la Fototeca de Cuba possède des archives des plus intéressantes mais n’hésite pas à exposer Andres Serrano et la nouvelle génération de photographes.

Andres Serrano : mother and child, black santa, white nigger - fototeca de cuba 2012
Andres Serrano : mother and child, black santa, white nigger – fototeca de cuba 2012

Et hors de la capitale ?

Malheureusement soit j’ai tout raté soit il n’y a effectivement pas beaucoup d’espaces dédiés à l’art contemporain. La plupart des musées provinciaux et municipaux abritent les richesses du patrimoine local et des expositions temporaires. Mieux doté, le Museo Provincial Ignacio Agramonte de Camagüey possède la seconde collection du pays, des meubles coloniaux aux toiles de Servando Cabrera Moreno.

Le Fondo Cubano de Bienes Culturales a quelques galeries hors la capitale et la Fundacion Caguayo brille en étoile solitaire à Santiago, notamment grâce à sa Galería René Valdés Cedeño.

Pour se rapprocher de la création il faut regarder du côté de l’Asociación Hermanos Saiz (jeunes artistes toutes disciplines) et de l’UNEAC (voir la page Littérature) qui ont des antennes dans toutes les grandes villes et organisent pas mal de manifestations. Recherches en cours !


Voir les articles :

Bienal de La Habana

Elles déchirent

Photo à la Une : réserves de la Galeria Habana, 2015

5 réflexions sur “ arts visuels ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *