Cuba Electronica # 3 / 3

Musique électro à Cuba, épisode 3 /3 : où Harry rencontre Alain et monte le festival fusion Mañana à Santiago de Cuba !

Ce qui avait commencé comme un dialogue entre musiciens et producteurs de Londres et Santiago, est devenu en quelques mois un festival et un label, soutenus par les partenaires les plus prestigieux, après une campagne de financement participatif menée tambour battant.

L’objectif ? Faire découvrir la musique traditionnelle afro-cubaine au public de l’électro et vice-versa. Je vous en disais 2 mots en mai dernier dans l’article Mañana Cuba : l’avenir de la musique est à Santiago. Reportage ci-dessous :

Cet intérêt des producteurs et DJs pour les instruments acoustiques est dans l’air du temps – et réciproque. Nombreux sont les musiciens qui, à l’image de Yasek Manzano, tiennent déjà la trompette d’une main et le laptop de l’autre. Prenez Obbatuké, un groupe de rumba de Santiago : il peuvent mettre le feu dans la rue avec une paire de claves, mais sur scène avec un DJ le groove est démultiplié !

Obbatuké dans les rues de Santiago, Mañana Cuba 2016. Capture d'écran, droits réservés.
Obbatuké dans les rues de Santiago, Mañana Cuba 2016. Capture d’écran, droits réservés.

Mais pendant que les organisateurs s’activaient à Santiago pour leur festival, à l’autre bout de l’Île la foule affluait vers la tribune anti impérialiste, pour assister au méga concert de Major Lazer, le premier poids lourd d’electro-house États-Uniens à se produire sur le sol cubain.

Une autre échelle, une autre communication, deux démarches opposées… qui en disent long sur les directions que pourrait prendre Cuba en termes de dialogue culturel.

Obbatuké dans les rues de La Havane, Major Lazer2016. Capture d'écran, droits réservés.
Obbatuké dans les rues de La Havane, Major Lazer2016. Capture d’écran, droits réservés.

Voyez le site Mañana Cuba pour un tour complet de l’événement, et les perspecties d’avenir de cette belle initiative.

Thump : The electronic Music and Culture Channel from Vice. Une mine pour les musiques actuelles et cultures urbaines !

Le titre complet du film que vous venez de voir est The DJ’s Who Turned Cuba’s Economic Turmoil Into a Movement – SUB.Culture: Cuba Part 3.
Thump Production © 2016Vice Media LLC.

Les photos illustrant cet article sont des captures d’écran du documentaire. Droits réservés.

Photo à la Une : Alain Garcia et Harry Follett en pleine préparation du festival. Photo Mañana Cuba, merci !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *