Cuba Electronica # 2 / 3

Musique électro à Cuba, épisode 2 /3 : où l’on reparle de la Période Spéciale et où l’on découvre Pauza, le premier duo de DJs 100 % féminin !

Periodo Especial¹ : un trou noir dans l’histoire contemporaine. Dans une relative indifférence internationale, Cuba se noie et les Cubains souffrent de la faim. Le pays se vide par ses côtes (le documentaire montre des images d’archives dramatiques), mais un étrange phénomène voit le jour : dans les grandes villes, les gens font de plus en plus la fête. Nombreux sont les témoignages de ceux qui avaient 10, 15, 20 ans à l’époque : leur bouée de sauvetage, c’est la musique et leur seul luxe, d’immenses fêtes où ils dansent dans la nuit.

C’est dans ces conditions que le phénomène Électro voit le jour sur l’Île, malgré le manque de tout et notamment d’électricité !

Le rock était en soi une musique underground ? Les rockers ont coupé leurs cheveux et sont passés à la Techno, à la House. Puis des DJ comme DJ Hell sont arrivés d’Allemagne, ont joué à La Havane et laissé derrière eux un matériel précieux : cassettes, platines, vinyles… toujours conservés aujourd’hui sur les étagères du studio de D’Joy de Cuba.

Quant aux premiers ordinateurs, ce sont les médecins cubains, de retour de mission à l’étranger, qui les ont vendus aux intéressés. La valse des plugins et softwares échangés entre musiciens pouvait commencer !

Et pour les échanges avec le reste du monde ? Les difficultés de connexion demeurent encore aujourd’hui mais il existe mille manières de les surmonter. Quitte à passer pour des pirates des Caraïbes…

Aujourd’hui à l’autre bout de l’Île, une nouvelle génération de DJs et producteurs voit le jour : Zevil à Guantánamo et les filles de Pauza, à Santiago, en ont fait leur affaire et créent avec ce qu’ils ont.

En attendant des nuits meilleures…

Zevil, DJ et producteur de Gantanamo. Thump Subculture - Cuba. Droits réservés.
Zevil, DJ et producteur de Gantanamo. Thump Subculture – Cuba. Droits réservés.

¹ Années 90 : avec la disparition du camp socialiste, Cuba perd la quasi totalité de ses revenus et entre dans la « Période spéciale en temps de paix ». Cette mesure gouvernementale implique – entre autres – des mesures drastiques pour préserver l’économie du pays, avec notamment les célèbres apagones : coupures d’électricité planifiées. La disette s’installe et de nombreux citoyens et citoyennes fuient leur pays sur des embarcations de (mauvaise) fortune…

Thump : The electronic Music and Culture Channel from Vice. Une mine pour les musiques actuelles et cultures urbaines !

Le titre complet du film que vous venez de voir est The DJ’s Who Turned Cuba’s Economic Turmoil Into a Movement – SUB.Culture: Cuba Part 2.
Thump Production © 2016Vice Media LLC.

Les photos illustrant cet article ainsi que la Une sont des captures d’écran du documentaire. Droits réservés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *