A comme Autopista, Agropecuario, Ancianos

Autopista Nacional y Carretera Central

Un enfant à cheval, un jeune homme qui tend ses fromages à bout de bras, un troupeau de zébus, des charrettes et une famille sur un vélo : on trouve tout sur l’autoroute qui dessert la plupart des grandes villes. Et surtout beaucoup, beaucoup de cubains qui font du stop, bien obligés. Enfin non, on n’y trouve ni péages ni échangeurs ni… panneaux de signalisation, ou si peu. La Carretera Central, elle, traverse l’île d’est en ouest. On peut passer de grandes heures sur ces routes, y être témoin d’une réalité économique éprouvante et y rencontrer l’inattendu à chaque instant.

Agropecuario

agriculture urbaine, coopérative non étatique, CUC et CUP, cuentapropistas, libreta, lucha, organopónicos : toutes ces notions sont essentielles pour comprendre ce qui se joue sur les agros à Cuba. Munis de ces quelques éclaircissements, on se rue sur les saveurs et les couleurs !

 Ancianos

Santa Clara cafeteria soledad 2012
Santa Clara cafeteria soledad 2012

En 2012 l’espérance de vie à Cuba était de 79 ans, légèrement au dessus des USA, très au dessus des autres pays d’Amérique Centrale. En toute logique les ancianos sont très présents dans l’espace public. Souvent leurs enfants habitent chez eux, ou leur envoient des mandats de l’étranger. Ils vont chercher leurs petits enfant à l’école, jouent aux dominos dans la rue ou de la musique dans les bars. Quant aux conditions de vie de ceux qui n’ont plus de famille… elles sont manifestement terribles et beaucoup cherchent à gagner un tout petit peu d’argent en vendant des sacs, des briquets ou des calendriers. Ils expriment une tristesse immense. Pourtant toutes ces personnes de plus de 60 ans ont connu l’île avant, pendant et depuis la révolution, ce qui est une aventure en soi ! Elles auraient beaucoup de choses à raconter si on prenait le temps de les écouter.


aller à  B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *