U comme ¿ el Ultimo ? Uniforme, Uñas

El Ultimo ou l’art de faire la queue

La Habana, ¿ El Ultimo ? 2014
La Habana, ¿ El Ultimo ? 2014

La marchandise est au soleil, la file d’attente à l’ombre et ça ne viendrait à l’idée de personne de passer devant.

Méthode pour retirer des sous à la cadeca : Observer autour de soi avant de se coller à la personne en train de finir la transaction. Car en fait tous ces gens éparpillés, qui bavardant à l’ombre qui assis sur un banc, sont en train de faire la queue. Prononcer la formule magique ¿ El ultimo ? et repérer la main qui se lève. Voilà c’est tout. Quand cette personne sera passée ce sera votre tour. Simple non ?

Menos mal car dans la vie d’un cubain c’est une action quotidienne et répétitive…

La Habana, cadeca ¿ El ultimo ? 2015
La Habana, cadeca ¿ El ultimo ? 2015

Les cubains qui viennent en France doivent être horrifiés par nos façons de faire au moment d’acheter une baguette ou des tickets de métro… Bon quand il n’y a que trois douaniers pour accueillir 450 voyageurs à l’aéroport Jose Marti il faut reconnaître que ça finit par bouchonner et que les nationaux ne sont pas les derniers à râler (anecdote vécue un 25 décembre)…

Uniforme

Les entrées et sorties d’école rythment la vie à Cuba avec une précision d’horloge : Soudain les rues se remplissent d’enfants en uniformes rouges, d’ados en moutarde et d’étudiants en bleu.

Mais depuis bien longtemps il y a toutes sortes de ruses pour personnaliser un uniforme : le même short avec un ceinturon D&G ne fait pas le même effet qu’avec un bout de ficelle… et les chemisettes en tergal étant transparentes d’usure, un T-shirt un peu flashy porté dessous fait son petit effet !

Et ce n’est pas tout : les entreprises d’Etat comme les nouvelles entreprises de services se fendent de magnifiques uniformes déclinés en monsieur (pantalon à pli et guayabera siglée) et madame (mini mini jupe, chemisette cintrée et foulard d’hôtesse de l’air)… le fin du fin de la personnalisation résidant dans les chaussures d’importation et les collants de dentelle noire. Les paladares s’y sont mis aussi, si bien qu’on les prend pour des restaurants d’Etat…

Quant aux uniformes de l’armée il y en a tellement qu’on s’y perd dans les différentes nuances de vert olive… avec une exception pour les policiers en bleu marine et gris : il s’agit du corps spécial de protection des touristes !

Uñas

Toujours impeccables ces femmes. Toujours bien coiffées (c’est une généralité mais c’est aussi la vérité) et des ongles, des ongles, des ongles…

Yaima Carrazzana en a fait l’objet de sa série Nail Polish Tutorial à voir sur l’article Elles déchirent et elle continue à travailler le vernis dans de magnifiques monochromes.

Compte tenu des difficultés d’approvisionnement, si vous voulez faire plaisir à une amie cubaine…


T aller à V

2 réflexions sur « U comme ¿ el Ultimo ? Uniforme, Uñas »

  1. Houps, mon commentaire s’est effacé, je crois.
    Je disais merci Céline pour ces observations fines et drôles auxquelles ne peux m’empêcher d’ajouter mon grain de sel!
    – La « cola » n’est pas si simple que ça. Il y a bien des resquilleurs mais fort habiles. Quand ils sont démasqués, ça barde pour eux ! D’ailleurs j’ai souvent entendu des Cubains en France devant une longue file d’attente : « Attends, on ne va pas faire toute cette queue, on va la leur faire à la… Cubaine ! » avant de se faufiler en douce aux premiers rangs. Et aussi, il faut regarder el « ultimo » mais aussi celui qui vient avant, car si el ultimo quitte la queue car l’attente est trop longue, on ne sait plus où l’on en est ! La courtoisie semble faire partie de l’idéologie cubaine très moralisante (on parle beaucoup d’amour, de cœur, de sentiments, d’émotions, une fois à Radio Taino j’ai entendu une femme électricienne qui disait qu’elle avait beaucoup… d’amour pour l’électricité !!!) mais en fait elle n’est souvent qu’une façade, je trouve cela très… américain en fait. Ah oui et faire la « cola » spontanément est très ancré dans les habitudes. Par exemple, si un magasin est fermé quelques minutes (ou heures!) par exemple parce que le personnel est en réunion à l’intérieur ou le camion blindé est en train de ramasser le cash (par des sbires qui ressemblent plus à des bandits qu’à des fonctionnaires – mitraillette, casquette, lunettes noire et mines patibulaires…) et bien même s’il y a trois personnes qui attendent elles se mettent spontanément en file bien alignées devant la façade, et tout nouvel arrivant demande El ultimo… Hé oui, plus de 50 ans de ce régime laisse des traces…
    – je ne sais pas pourquoi les uniformes des femmes ont des jupes aussi serrées et courtes ???? et les bas résille… je croyais qu’ils faisaient partie de l’uniforme.
    – Et les ongles, de vraies oeuvres d’art ! Une fois, une jeune fille dans un solar de la vieille Havane m’a fait de ces ongles;.. inoubliables ! carmin impeccable avec des fleurs blanches dessus !

  2. Ha ha ha un ami médecin disait que les jupes sont courtes par manque de tissu. Mais les pantalons ne sont pas raccourcis, eux. Il y a une enquête à faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *